Fiction: Métamorphose, chapitre 20

Métamorphose

Samedi 1er Octobre

Je me réveillai dans la voiture, je regardai l'heure: 11 heures. J'avais dormis bien longtemps, et pourtant nous n'étions toujours pas arrivés.
- « Oh, tu es réveillée.
- Oui. Tu as fais une pause rassure moi?
- Bien sûr, plus d'une.
- Bon. Où est ce qu'on va pour rouler aussi longtemps?
- Tu vas bientôt le découvrir. On arrive dans environ une demi heure. »
Ce furent les minutes les plus longues de ma vie. Trop impatiente pour essayer de penser à autre chose, j'étais focalisée sur l'endroit où nous allions nous rendre. Il faisait chaud, j'ôtai mon sweat. Enfin mon père s'arrêta devant une petite maison typique du Sud. J'eus à peine le temps de réaliser que déjà, nous étions devant la porte et un jeune homme ouvrit.
- « Tiens, vous êtes arrivés! » dit-il.
Je me jetai dans ses bras.
-« Sulan... » murmurai-je.

Les yeux pleins de larmes, je restai la plusieurs minutes. Qu'il sentait bon mon frère, qu'il avait changé. Deux ans... Et enfin je le revoyais. Il me caressait doucement les cheveux, j'entendis un petit gémissement et je compris qu'il pleurait aussi. Quand enfin nous nous séparâmes lentement, il me dit:
- « Hebi, tu es magnifique. » avec un grand sourire.
Il nous fit entrer. Nous nous assîmes autour d'une table munie de 4 chaises, ce qui me laissa une petite idée du nombre de colocataires.
- « En fait, je ne comprends pas trop. Ce n'est sûrement pas le moment, mais malgré tout j'aimerai savoir: qui a organisé ça? » demandai-je.
- « C'est moi. » déclara fièrement mon père.
- « C'est vrai? Mais... pourquoi?
- Parce que je voyais bien que tu étais très triste et très mal sans ton frère, et puis même si c'est en partie ma décision moi aussi j'ai besoin de le revoir. Je pense que tu le sais, c'est beaucoup ta mère qui tiens les rennes de notre couple. Et quand elle a prit cette décision, je m'y suis soumis. Je n'étais pas forcément d'accord avec ses mesures radicales, mais j'ai tout de même accepté. »
Emue par cette déclaration, je regardai Sulan.
- « Qu'est-ce qu'il y a? » demanda-t-il, amusé.
- « Non, rien. Tu m'as manqué. » répondis-je.
J'avais tellement de choses à lui dire... Mon frère, mon âme s½ur, le seul qui me comprenait... Je m'aperçus qu'il exhibait fièrement notre collier, ce qui me contenta encore plus. Mon père proposa de nous laisser nous retrouver et partit faire un tour, ce dont je lui étais très reconnaissante.
- « Alors, les amours? » demanda-t-il avec un sourire.
- « Comme ci comme ça.
- Et ton Aaron?
- Non, on a rompu.
- Mince! Pourquoi?
- Bof, c'est très con...pliqué.
- C'est-à-dire?
- Une histoire à dormir debout, je vais pas t'embêter avec ça. On reste amis, mais c'est assez difficile pour moi. Sinon y'a un gars qui m'a déclaré sa flamme hier.
- Super, tu comptes sortir avec lui?
- Je sais pas trop... Faut d'abord que j'en parle à Kay, parce qu'à la base ils sortaient ensemble.
- Whaoh, mais il a quel âge?
- 17 ans.
- Ah, bon bah c'est légitime.
- De quoi?
- Que tu lui ai piqué.
- Je ne lui ai pas piqué! C'est lui qui c'est un peu servit d'elle, mais bon je lui pardonne. Et toi alors?
- C'est le calme plat en ce moment. Je sais pas... Je crois que je ne suis plus aussi fêtard qu'avant. »
Il disait ça d'un air nostalgique. Je posais ma main sur sa tête et secouais ses bouclettes rousses.
- « Hey!
- Un problème, Suly Red Hood?
- Te moques pas de moi! J'avais 12 ans quand j'ai choisis ce pseudo. Dis, t'avais pas une nouvelle à m'annoncer?
- Je sais plus.
- Tu sais, une nouvelle qui devait se dire de vive voix.
- Ah... » dis-je, pensant que c'était beaucoup moins bien de lui annoncer ma défloraison maintenant que je ne sortais plus avec Aaron.
- « Alors?
- Bin, c'est que ça n'a plus vraiment de sens de te le dire...
- Pourquoi?
- Bon, en fait Aaron m'a déviergée.
- Ah! » s'exclama-t-il, déstabilisé.
- « Quoi?
- Mais fallait pas me dire ça aussi brutalement! Si au moins tu m'avais mis sur la voie... ».
Il était rouge comme une pivoine, et moi j'explosai de rire.
- « Fallait bien que ça arrive un jour.
- Mais je m'y attendais pas... » balbutia-t-il.
Une fois mon fou rire achevé, je lui murmurai:
- « Je t'aime Sulan.
- Oui, oui, moi aussi. » dit-il, prenant un air agacé.
- « Hé!
- Ca va, j'déconne. » répondit-il.
Mon père revint, et nous passâmes à table. Sulan avait préparé des pates en prévision de notre arrivée.
- « De la grande cuisine. » ricanai-je.
- « Oh ça va hein, tu peux jeûner si ça te plait pas.
- Mais nan je rigole, je sais bien que tu es une bille en cuisine. » insistai-je.
Il me tira la langue avant de nous servir. Je fus surprise de voir mon père et mon frère si complices après ce qu'il c'était passé, mais dans un sens cela prouvait que je pouvais pardonner en partie mon père. Seulement lui. Comme il faisait très beau nous allâmes nous promener après le repas.
- « Tu as de la chance, ici il fait encore beau en Octobre! » m'exclamai-je.
- « C'est vrai, de ce point de vue j'ai de la chance. » répondit-il.
Il nous emmena dans un centre commercial branché où mon père proposa de nous acheter quelques vêtements. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas fait de shopping avec eux que j'acceptai avec plaisir et fis quelques essayages. Alors que j'enfilai une robe fidèle à mon nouveau style, Sulan se mit à me fixer.
- « Quoi?
- Non rien, elle te va très bien. » dit-il en ricanant.
Je m'aperçus alors que c'était son décolleté échancré qui attirant son regard.
- « Hey, pervers! » lui dis-je en lui donnant une pichenette.
- « Ce n'est pas ce que tu crois.
- C'est cela, bon en tout cas cette robe je ne la prend pas, si même mon frère se met à me mater avec. 
- Mais non, elle te va bien! » contesta-t-il.
Nous passâmes finalement à la caisse après qu'il ait de nouveau insister pour que je la prenne. Il revint lui aussi avec un t-shirt qui lui seyait à merveille. Mon père insista pour nous payer une glace avant que nous rentrâmes à la maison, puis nous prîmes un léger repas avant que je m'endorme aux côtés de mon frère.
 

Tags : fiction - métamorphose - histoire

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.196.213.0) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse