Fiction: Fairy High School, chapitre 10

Minimum 5 likes pour la suite svp
Fairy High School
Chapitre 10:
Il m'a relâché puis est partit sans rien dire, avant même que je n'ai le temps de lui parler. Je me suis laissée glisser contre le mur avant de prendre ma tête entre mes mains. Que faire? Il m'avait clairement montré ses sentiments, et je n'avais rien pu lui dire. Rien. Je me suis levée avant de prendre mon sac et de rejoindre le gymnase comme si de rien était. J'ai suivis le cours de danse comme un robot, mes idées étaient embrouillées. Je suis sortis et ai pris mon bus normalement, Leï n'était pas là. Je suis rentrée dans ma maison, j'ai posé mon sac avant de m'assoir dans le canapé. J'ai allumé mon portable : aucun message. Après avoir gouté, fais mes devoirs, pris une douche et dîner, je me suis directement couchée sans lire. J'ai mis plusieurs heures à m'endormir, le lendemain j'étais donc fatiguée. J'avais une fois de plus fais un cauchemar. Des poseurs de bombes allaient s'infiltrer dans une usine et tuer tous les ouvriers d'ici deux heures. Dés que je suis arrivée au collège mes amis ont suivis et nous nous sommes changés puis avons foncer vers Los Angeles. Il y avait précisément 9 poseurs, soient quatre pour moi, Roseen et Jelana et trois pour Leï et Deneza. Nous sommes partis chacun d'un côté, je leur ai indiqué où se trouvaient les criminels. Nous avons filé en direction du premier, plongées dans le noir complet d'un couloir inutilisé. Le quatrième bureau renfermait un homme, habillé tout en noir et près à tout pour accomplir sa mission. J'ai attrapé une chaise et lui ai lancé dessus, elle l'a percuté à la tête le faisant tomber. Je me suis chargée de l'assommer et nous l'avons traîné dans un placard avant de l'enfermer. Jelana a essayé de désactiver la bombe, nous sommes parties pour qu'elle nous rejoigne après. Cachée sous une boîte en métal, attendait la femme qui nous posait problème. J'ai retiré ma chaussure, soulevé la boîte et enfoncé le talon dans son ventre. Elle a recraché du sang avant de s'évanouir, nous l'avons solidement attachée avant de reposer la boîte sur elle. Jelana nous a rejoint, elle s'est occupée de la seconde bombe pendant que nous courions pour atteindre le prochain. Il se protégeait derrière une armoire en ferraille. Nous avons poussé l'armoire sur lui jusqu'à ce qu'il se hisse à nous, le souffle court. J'ai attrapé un tiroir pour l'assommer, ce qui a très bien fonctionné. Plus qu'un seul. Je me suis jetée sur lui et lui ai décoché un coup de point au visage. Il m'a plaqué contre un mur, mais j'ai pressé mon genoux là où ça fait mal. Il s'est tordu de douleur, avant que je ne plaque mon avant bras sur sa gorge et, ne pouvant respirer, il est tombé sur le sol et nous avons pu le laisser être écraser sous les 80 kilos d'un bureau. Jelana eu plus de peine à désactiver cette bombe, différente des autres. Finalement nous avons pu sortir du bâtiment, saines et sauves une fois de plus (et heureusement d'ailleurs). Cette nuit là, j'ai fais un rêve très spécial. Un homme, dont je n'ai pu voir le visage, me dit ces quelques mots:
« Bravo, vous avez beaucoup aidez des personnes et sauvé des vies durant ces quelques jours. Toi et tes amis, vous avec permis l'empêchement de nombreux crimes. Votre mission est terminée, je promets à Deneza d'être populaire sans lire les pensées. Je promets à Leï qu'on ne la persécutera pas même sans qu'elle transmette ses émotions. Je promets à Jelana qu'elle aura des amies sans les hypnotiser. Je promets à Roseen qu'elle pourra se défendre sans lire l'âme des autres. Enfin, je promets à Hywen qu'elle n'aura plus à subir ces cauchemars pour aider les autres. »

Tags : fiction - fairy high school - histoire

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.208.105) if someone makes a complaint.

Report abuse