Fiction One Shot: My Dreamy Journey

My Dreamy Journey


Introduction: Cette histoire est issue de mon rêve, les personnages sont pour la plupart réels. Les noms sont faux mais la première lettre est celle du prénom de la personne (vous devinerez donc que Lusia, c'est moi ^^). Il y a un Happy End et un Sad End, donc l'histoire se coupe au milieu et reprend pour la deuxième fin (car c'est un rêve que j'ai fais en deux parties). Style: Amour, fantastique, aventure, drame.

Je m'appelle Lusia, j'ai 14 ans. Mon aventure à commencer un jour qui paraissait parfait, mon petit ami Sanae allait déménagé dans mon village! Alors qu'il habitait à plusieurs centaines de kilomètres de chez moi, j'allais enfin pouvoir le voir tous les jours, le toucher, lui parler... Cette journée s'annonçait rayonnante. Je l'ai accueillis à son arrivée, nous étions ravis. Un peu timide, je l'ai malgré tout embrassé, sachant qu'il serait incapable de faire le premier pas. Il me sourit, je dis bonjour à ses parents. Sanae et moi nous nous étions rencontrés en vacances. C'était à un camping, nos tantes étaient voisines. Nos parents avaient fait connaissance, et comme il était extrêmement timide et passait ses journées tout seul, j'ai commencé à lui parler. Le premier soirs où nous étions amis, c'était la soirée dansante. J'avais déjà un petit ami plus jeune que moi, mais je me souviens que ce soir là rien ne s'était bien passé avec lui. Quand j'étais avec Sanae, mon petit copain, qui s'appelait Kristen, était très jaloux. Mais je ne pouvais laisser Sanae seul et n'en avait pas envie. Ce soir là, je me suis disputé avec Kristen une première fois. Puis on s'est réconcilié, et il est repartit avec ses amis. Pas les miens. Le premier slow à commencé, Kristen n'était pas là. Alors j'ai dansé avec Sanae. C'était merveilleux. Dès que Kristen est arrivé, je me suis détaché de Sanae pour éviter une nouvelle dispute. J'ai dansé avec lui, puis je suis partie. Et le lendemain, Kristen m'a quitté. C'était les vacances, et il était le 4eme petit ami que j'avais en 3 semaines. C'était beaucoup, je n'ai pas vraiment souffert. J'ai passé les deux derniers jours avec Sanae, sans que nous sortions ensemble. Puis environ deux semaines après notre séparation, il m'a annoncé qu'il m'aimait. J'avais un autre petit ami, pas un pour les vacances, un vrai avec qui c'était sérieux. Mais je ne pouvais que me l'avouez: j'aimais Sanae, et personne d'autre. J'ai quitté mon autre copain, Alwin. Et pendant sept mois, j'étais avec Sanae sans le voir. Nous parlions par texto et sur Skype, bien sûr, mais c'était loin d'être suffisant. Au bout du septième moi, il est venu me voir. C'était une semaine avant notre anniversaire, et le jour de nos 7 mois ensemble. Et quand il est repartit, ce fut très dur. Mais heureusement, tout ça était finit. Oui, à présent il habitait près de moi. Il avait deux ans de plus que moi, donc tandis que j'étais en quatrième lui était au lycée. Mais il passait tous les soirs me chercher. Oui tous, sauf un. Ce soir là, j'attendais pendant plus d'une heure sa venue. Mais je n'attendais pas seule, non: Florent, un ami, attendait à mes côtés. Il était très sympathique, mais un peu collant. Quand je vis que Sanae ne risquais plus d'arriver, Florent me raccompagna jusqu'à chez moi. Le lendemain, je demandais donc à Sanae pourquoi il n'était pas venu.
- « Parce que je savais que même si je ne venais pas, il y aurait quelqu'un pour t'accompagner.
- Que veux tu dire par là?
- Je me trompe ou tu n'es pas rentrée seule hier.
- Non, c'est vrai que Florent m'a raccompagnée.
- Florent... c'est bien ça le problème.
- Comment ça?
- Ne fais pas l'innocente Lusia, je sais qu'il y a quelque chose entre vous.
- Mais non, pas du tout! C'est juste un ami!
- Un ami avec qui tu passes tes journées? Un ami avec qui je te retrouve tous les soirs à la sortie? Un ami qui a patienté des heures avec toi hier?
- Ok, peut être qu'il a des sentiments pour moi, mais ce n'est pas mon cas. Je n'aime que toi Sanae, tu crois que je serai restée avec toi plusieurs moi sans te voir si je ne t'aimais pas?
- Justement, qu'est-ce qui me prouve que tu ne sortais pas avec lui en même temps?
- Mais Sanae! Comment peux tu dire ça? Je pensais que tu avais confiance en moi!
- J'avais confiance, mais plus maintenant. »
Sur ces mots lourds de sens, je pleurai de longues heures. Ce que j'avais attendu pendant tellement de temps, sa venue, était finalement gâchée pour un simple ami. Pendant des jours et des jours il m'ignorait, je passais le moins de temps possible avec Florent. Puis un soir, alors que Florent venait me voir, il se produisit quelque chose qui déclencha le pire. Après avoir un peu discuté avec Florent, lui avoir expliqué pourquoi je passais moi de temps avec lui, il me déclara que Sanae ne me méritait pas. Il s'approcha, et m'embrassa. Je le repoussait immédiatement, mais c'était trop tard: Sanae nous avait vu. Oui, ce soir là Sanae était près à me pardonner. Oui, ce soir là il était venu me chercher. Mais Florent avait tout foutu en l'air. Et le pire, c'est que quand je criais à Sanae d'attendre, Florent m'empêcha de courir pour lui expliquer. Il me maintenait fermement, répétant que je ne devais pas lui pardonner. Je le frappais de toutes mes forces pour le repousser, mais Sanae était déjà loin. Je regardai Florent, lui dis que c'était un traître puis lui mis une claque avant de me dégagé et de rentrer chez moi, dépitée. Florent avait gâchée ma seule chance de récupérer Sanae, et ça je ne pourrais jamais lui pardonner. Le lendemain, je suppliai Sanae de m'écouter. Mais en vain, il refusa la moindre explication. Et comme si cela ne suffisait pas, maintenant qu'il pensait que je sortais avec Florent il se permit d'avoir une autre petite amie. Quand je les vis ensemble à la sortie du lycée, j'explosai de rage.
- « Sanae! Comment peux tu me faire une chose pareille!
- De qui tu te moques, tu te l'ai bien permit toi.
- C'est Florent qui m'a embrassé, et si tu avais accepté de m'écouter tu aurais remarqué que depuis je ne lui ai jamais reparlé!
- Lusia, tu ne me feras plus croire tes mensonges. Je pensai que mon déménagement nous rapprocherait aussi émotionnellement, mais apparemment c'est tout l'inverse. Je n'en ai plus rien à faire de toi.
- Quoi?! Dans ce cas ose me regarder passer sous une voiture!
- Mais vas-y, je t'en pris. »
Ces mots étaient de trop. J'étais très sérieuse, Sanae était la seule personne qui me retenait sur terre. Si il ne voulait plus de moi, mourir était un soulagement. Je me jetais devant une voiture, mais elle m'esquiva. Je rester allongée par terre, suppliant chaque voiture de m'écraser. Trois d'entre elles me contournèrent, certaines me heurtèrent un peu. Je pleurai, je partis en hurlant que je voulais mourir. Je marchai hasardeusement sur les routes pendant des heures, en vacillant. Après m'être un peu calmée, je fis demi tour pour rentrer cher moi. Mais quand je revins, des ambulances étaient garées un peu partout depuis la place de la mairie jusqu'au lycée. Je regardai ma mère, les yeux rouges. Je ne comprenais rien, je m'approchai d'elle. Elle me murmura tristement:
- « Ma chérie, Sanae s'est suicidé. »
Je fondais en larmes. Il avait tellement regretté de m'avoir fais de la peine qu'il s'était donné la mort. Si je n'avais pas eu cette stupide idée de vouloir me tuer, mon petit ami serait toujours là. Sanae était mort par ma faute.

Sad End
 
Tandis que je pleurai amèrement, regrettant chacun de mes gestes et étant sérieusement sûre que cette fois je devais mourir, ma mère s'approcha. Elle paraissait différent, et me dit d'une voix que je ne lui reconnaissais pas:
- « Maintenant il est temps pour toi de rentrer dans ton monde. »
Je ne compris pas. Elle pointa du doigt la porte de la mairie, puis retourna près de mon beau père. Que voulait elle dire par « mon monde »? Cela m'échappais complètement, et défiait toute logique. Malgré tout, étant adepte de magies et autres choses fantastiques, et me disant que je n'avais plus rien à perdre, je me dirigeai vers cette porte. Je regardai un instant mon reflet dans la vitre. Je me sentais sale, et me trouvais répugnante. Je poussai la porte sans tarder, et de l'autre côté je retrouvai la place de la mairie. Je ne compris pas, pourquoi y aurait il une deuxième place absolument identique? De plus, un grand barbecue se déroulait sur cette place. Il y avait de la musique, et j'aperçus mes parents. Comment pouvaient ils être ici puisqu'il y a un instant ils étaient de l'autre côté de cette porte? Et pourquoi une grande fête se déroulait alors qu'il y a quelque secondes l'ambulances envahissait la ville? Je poussais de nouveau la porte pour essayer de comprendre, mais je me retrouvai cette fois à l'intérieur de la mairie. Alors qu'il y a un instant elle menait à l'autre place. Un deuxième monde. Voila où j'étais tout ce temps. Et cette porte devait être un passage temporaire. Je la refermai puis avançai vers ma mère, pour essayer de lui poser des questions. Mais avant que je n'arrive à elle, j'aperçus Sanae. Il dansait. Oui, il était bien vivant. Mais il dansait avec une autre. Malgré tout, je ne pus m'empêcher de lui courir dans les bras, bousculant au passage sa cavalière. Je fondis en larmes, la tête sur son torse. Il ne comprit pas. Je levai la tête, plus heureuse que jamais.
- « Qu'est-ce qu'il t'arrive Lusia? Je pensai que tu ne me parlai plus?
- Quoi? Mais c'est toi qui ne me parlai plus.
- Non, quand tu m'as vu avec cette fille tu est partie en courant. Pourtant si je suis allé avec elle s'est parce que tu m'as dis que tu aimais Florent.
- J'ai vraiment dis ça? »
Alors dans ce monde, tout c'était passé différemment. J'avais déclaré que j'aimais Florent, Sanae avait donc été avec une autre fille. Néanmoins j'avais le pouvoir de réparer les choses.
- « Ecoute Sanae, je ne comprends pas bien ce qui m'arrive. Je viens de me réveiller d'un affreux cauchemar, et je crois que je n'étais pas moi-même avant ça. Excuse moi si je t'ai fais du mal, mais je n'aime pas Florent. C'est toi que j'aime Sanae.
- Vraiment?
- Oui. »
Il réfléchis, puis m'avoua que lui non plus ne voyait pas très clair dans son esprit. Il m'annonça qu'il devait réfléchir, ce que j'acceptais avec plaisir. Après tout je venais de le voir mourir, alors je pouvais bien accepter d'attendre un peu. Je rentrai chez moi, ayant besoin de dormir. Le lendemain, à la sortie des cours, ma mère devait venir me chercher en voiture. J'attendais donc devant le collège. Florent était là, il tenta de me parler. Je savais bien que ce n'étais pas le même Florent que dans l'autre monde, mais il m'avait tellement fait souffert que je l'ignorais. La voiture s'arrêta, j'ouvrai la portière et montai. Sanae était là, je lui pris la main. Il souriait, puis en passant devant Florent il murmura une insulte. Il m'expliqua alors que c'était Florent qui lui avait dit que je ne l'aimais plus. Je n'avais donc aucun remord à avoir, Florent était définitivement un traître. Sanae murmura:
- « Tu veux que je te fasse un petit cadeau? ».
Je chuchotais un oui, puis pour la première fois c'est lui qui m'embrassa.

Happy End

Tags : fiction - my dreamy journey - histoire - avanture - drame - amour - fantastique

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.90.202.184) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse